sam. 02 oct. | Le Grütli

Iels sont nombreuxes, fluides et non binaires

Le festival Spielact s’est donné pour mission de repenser un futur inclusif par les arts et le jeu. Pour sa troisième édition, le festival fait une escale au Grütli pour un focus sur la non-binarité. Au programme : des ateliers, une table-ronde et des moments d’échange.
Iels sont nombreuxes, fluides et non binaires

Heure et lieu

02 oct. à 17:00 – 18:30
Le Grütli, Rue du Général-Dufour 16, 1204 Genève, Suisse

À propos

L’idée que l’humain est nécessairement divisé entre masculin et féminin a fait son temps. Être non-binaire, c’est ne pas situer son genre dans le schéma binaire homme-femme. On peut être ni homme ni femme, les deux à la fois, un peu plus l’un que l’autre ou encore l’un ou l’autre par alternance… Le genre forme un spectre, et il existe des dizaines d’identités de genre non-binaires plus spécifiques, comme agenre ou gender-fluid.

Ce n’est pas un phénomène nouveau, ni quelque chose d’anecdotique. Une récente étude indique que 14% des 18-44 ans et 8% des plus de 44 ans ne se reconnaissent pas dans la binarité homme/femme en France.

Dans une société où la binarité s’impose partout (dans l’habillement, le langage, le sport, l’administration, etc.) comment exister en affirmant un genre qui s’échappe des normes binaires ?

Discussion avec :

Sylvan Berrut, collaborataire au Pôle trans du Checkpoint Vaud et membre d'Ekivock

Albert Silindokuhle IBOKWE Khoza, danseurx sud-africain 

Princesse Gender Fuck / Mathieu Turcotte, maitr* d’enseignement en sciences infirmières, artiste

Marius Diserens, étudiant en études genre, influenceur, militant féministe

Modérée par Anne-Claire Adet