Louise Roam

Concert / Performance


29.06__île Rousseau__20h30

Tel un rhizome, la musique s’étend pour étirer le mot et faire naître un état de corps... 


Entre sonore méditatif et poésie, Louise Roam poursuit sa recherche autour des thématiques de l’errance, de l’égarement et des formes du mouvement, avec la collaboration de la chorégraphe Salomé Genès


Pendant performatif du quatrième album à paraître de Louise Roam, ce concert à la croisée de la performance et du live-machines, soulignant l’hybridité des possibles de la scène, se fera voyage délicat, sensoriel, intime et collectif. 


À travers l'exploration des frontières vibrantes entre paysages intérieurs et extérieurs, le public est invité à vivre une expérience singulière.

Louise Roam · FR


Louise Roam est le projet solo musical de Aurélie Mestres [elle]. Initiée tôt à la musique, Louise a étudié le violon et la musique classique avant de forger son propre chemin à travers la composition et la production sonore, aujourd'hui dans son studio basé à Bruxelles. Le public a pu l'écouter lors des Transmusicales en 2015 sur la scène de l’Air Libre, en première partie de Jeanne Added, Mansfield Tya, Dominique A ou encore Shannon Wright.


Aimant partir à la rencontre de nouveaux timbres, Louise Roam s’amusait autrefois à fixer sur ses bandes K7 des expérimentations sous forme de petit orchestre à domicile: "Suite pour tabouret et trombone", "Sonate au clair de lune pour piano, violon et murmures", etc. Voilà qu'un jour le lecteur-enregistreur K7 se noie, les têtes de lecture et d'enregistrement se dérèglent, un monde de nouveaux effets sonores s'ouvre alors. Ce qui devient maintenant important, c'est la qualité du bruit que fait le son.


Son approche non-conventionnelle du sonore se caractérise par une recherche constante de ce qui se cache derrière la musique et la volonté de toujours l'élever. Louise tient à présenter à partir de l’été 2022 son nouvel album avant sa sortie prévue en 2023. Dans la continuité de ses 3 précédents disques, le travail de recherche engagé autour du mouvement s’ancre de nouveau dans ce disque autour du thème de l’inconscient et du voyage vers soi.


"À l’oreille du poète tu célèbres le soleil et la lune, les îles et les fantaisies quand les conditions sont favorables. Aux voyants tu donnes ta poitrine vigoureuse. Lentement tu déploies tes cinq ailes et sous la masse de ta robe bleue le sel devient liquide. Tes fureurs prononcées et recueillies jouent le rôle d’une farce inébranlable." Extrait de Iemanja



Salomé Genès · FR


Formée aux arts chorégraphiques, à la danse et aux arts visuels entre La Rochelle (Conservatoire), Berlin (Inter-University Center for Dance - HZT) et Bruxelles (Académie royale des Beaux-arts - ISAC), Salomé Genès est une artiste pluridisciplinaire qui se nourrit tour à tour de différents médiums afin d'expérimenter le mouvement.


En tant qu’interprète, elle a travaillé avec Laurent Cebe (Volcan), Baptiste Conte (Ressac et Gymnase), Anne-Charlotte Hubert (Hubbub), André Chapatte (Dead Pigeon); comme choriste, elle a collaboré avec Julien Gasc (concert live : L’Appel de la Forêt). Elle a collaboré en tant que chorégraphe et dramaturge avec les réalisateurs Pien Van Grinsven et Thomas Szacka-Marier (Flore-vidéo-clip), le duo musical Julien Gasc et Louise Roam (Fuck Deadconcert Techno) et la chorégraphe Sonia Garcia pour le solo (Sens).


Parallèlement, elle a dessiné pour la pièce chorégraphique de Daniella Kauffman, "Evolution, here we go again" et le livre d'artiste de Agata Siniarska, "In the beginning was a copy" (Éd. Circadian). Membre de la coopérative artistique bruxelloise En Archipel, elle a créé en 2019 la pièce-plateau ''Advienne que pourra'' et développe actuellement un projet d'écriture de micro-fiction "En conversation / portraits d'Actions" pour lequel elle investit les médiums de l'interview et de la création sonore.